Éclats de candeur

Francine Walter offre une Mademoiselle Else toute en délicieux fragments.

Anaïs Heluin  • 29 août 2013 abonné·es

Mademoiselle Else  (1924), selon Francine Walter, c’est une blonde jeunesse au regard moqueur et au verbe acéré, joueuse des charmes qu’elle se découvre.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 1 minute