Pour un théâtre critique

Olivier Neveux s’interroge sur la notion de politique dans la scène actuelle.

Sous-titrant son essai « Les enjeux du théâtre politique aujourd’hui », Olivier Neveux fait éclater la notion de théâtre politique. S’il admet qu’il existe quelques résidus d’un théâtre militant ou engagé, s’il s’intéresse à Benoît Lambert ou à Rodrigo Garcia, il propose de chercher le politique là où il n’est pas proclamé et pense que le point essentiel est le public. Dénonçant à la suite de Gilles Deleuze une « société de contrôle » et le néolibéralisme qui s’est emparé des diverses formes de l’art,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents