Dossier : Le temps des démagogues

Ce bon vieux « bon sens »

Le laxisme de la justice, l’inadaptation des Roms, le matraquage fiscal, les syndicats réacs… Les sujets ne manquent pas pour les politiques et les éditocrates, qui s’en emparent avec un certain succès.

Le démagogue, c’est l’autre. Toujours. Combien de fois a-t-on entendu nos responsables politiques clamer qu’ « il ne faut pas céder à la démagogie » ? Christian Estrosi pas moins que d’autres. Cela n’a pas empêché cet ancien ministre de descendre dans les rues de la ville de Nice, dont il est le maire, pour clamer son « soutien moral » à Stéphane Turk, ce bijoutier qui a tué un braqueur en fuite d’une balle dans le dos. Et d’en profiter pour égratigner le projet de réforme judiciaire de Christiane Taubira…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents