Karachi, une mauvaise fable

Fabrice Arfi et Jean-Christophe Klotz reviennent sur l’affaire de l’attentat qui a tué onze salariés des Constructions navales, entre corruption et terrorisme.

C’est l’histoire d’un attentat, le 8 mai 2002, à Karachi, au Pakistan, tuant onze salariés de la Direction des constructions navales de Cherbourg. Moins d’un an après le 11 Septembre new-yorkais, les regards se tournent aussitôt vers Al-Qaïda. L’histoire pourrait remonter plus loin dans le temps. Quand Édouard Balladur est nommé Premier ministre, en mars 1993, avec François Léotard à la Défense et Nicolas Sarkozy au Budget. Un an plus tard, des tractations pour la vente de sous-marins au Pakistan croisent…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents