Louis Joinet, vie magistrale

À l’occasion de la publication de ses mémoires, l’ancien juge et conseiller des Premiers ministres socialistes évoque son riche parcours.

Olivier Doubre  • 24 octobre 2013 abonné·es

Deux portraits trônent sur la cheminée de son appartement, à deux pas de la place de la République, empli de livres et d’instruments de musique du monde entier. À droite, Louis Joinet est en robe d’avocat général près la Cour de cassation, rouge et bordée d’hermine –  « elle pèse dix kilos », précise-t-il dans un sourire. À gauche, un photomontage, offert par ses enfants, d’une fausse couverture de Paris Match où on le voit, jeune, en costume cravate, avec en titre : « Le juge rouge ». Et, au milieu, le petit drapeau de l’ONU qui trônait sur son pupitre de rapporteur de la sous-commission des Droits de l’homme. Sur un fauteuil adjacent, son accordéon et le foulard des mères de disparus de la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 8 minutes