Emmanuel Kreis : « Soral, un antisémitisme drumontien »

Les thèses conspirationnistes d’Alain Soral s’inscrivent dans une longue histoire française, explique l’historien Emmanuel Kreis.

Pauline Graulle  • 9 janvier 2014 abonné·es

Un supposé « complot juif » est à l’origine de tous les délires d’Alain Soral. Selon Emmanuel Kreis, ce conspirationnisme se nourrit des failles réelles du système et s’appuie sur les angoisses des gens. Pour le combattre, mieux vaudrait lutter contre les dysfonctionnements de la société.

En quoi le discours d’Alain

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 3 minutes