Pinocchio au Sénat

Serge Dassault peut dire merci à ses amis sénateurs. Deux sénateurs de gauche mentent comme des arracheurs de dents.
Politis  • 16 janvier 2014
Partager :

Serge Dassault, poursuivi pour son implication présumée dans une tentative d’assassinat liée à des achats de voix à Corbeil-Essonnes, peut dire merci à ses amis sénateurs. Les 12 de droite ont voté comme un seul homme contre la levée de son immunité parlementaire. Quant aux 14 de gauche (socialistes, radicaux de gauche et communistes), ils ont tous affirmé qu’ils avaient voté pour la levée de l’immunité de l’industriel. Seul hic, le résultat du vote à bulletin secret contredit leur version : 12 voix « pour », 13 voix « contre » et une abstention. À moins d’une erreur digne de la Cocoe –  la commission électorale de l’UMP, qui s’était couverte de ridicule en validant l’élection truquée de Jean-François Copé –, deux sénateurs de gauche mentent donc comme des arracheurs de dents. À croire qu’ils n’assument pas leur vote « contre » la démocratie !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don