Un pèlerin pasolinien

Avec Orchidées , Pippo Delbono mène une nouvelle quête de la beauté.

Jusqu’alors, Pippo Delbono restait beaucoup en scène, pour parler aux spectateurs, émettre toutes sortes d’observations, faire entendre ses poèmes, chanter. Dans son nouveau spectacle, Orchidées, il préfère le plus souvent la voix off. Tandis que des images défilent sur un grand écran ou tandis que ses acteurs sont en scène, sa voix surgit des amplificateurs. Il vient, bien sûr, rejoindre son équipe, mais il semble s’effacer derrière ses amis – auxquels il donne un temps égal sur la scène – et ce qu’il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.