Délinquance : Les stat’ étaient pipées…

C’est Nicolas Sarkozy qui a mis en place ce système de trucage.

Politis  • 6 mars 2014
Partager :

Un mensonge organisé pour minimiser la délinquance à Paris. C’est Nicolas Sarkozy, promoteur de la « politique du chiffre », qui a mis en place ce système de trucage des statistiques de la délinquance entre 2002 et 2012, ont révélé lundi l’AFP et l’Inspection générale de l’administration (IGA). Délits non-enregistrés, minimisation des dégâts, reports de plaintes, indexation de délits en contraventions… « Ces pratiques ont été, à partir de 2008, organisées, systématisées » sous la houlette de l’ancien préfet Michel Gaudin, indique l’IGA. En 2011, 16 000 faits de délinquance sont passés à la trappe, 13 000 en 2012. Et en 2013 ? L’arrivée de Manuel Valls à l’Intérieur n’a pas totalement éradiqué le système, qui a perduré par endroits pendant un an…

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don