La droite s'allie au FN à Villeneuve-Saint-Georges

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Dominique Joly et Philippe Gaudin (DR)

C'est la première fusion de ce scrutin entre l'UMP et le FN. À Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), le candidat UMP-UDI-Debout la République, Philippe Gaudin, et le candidat du FN, Dominique Joly, secrétaire départemental du parti d'extrême droite, viennent d'annoncer qu'ils fusionneraient leurs listes pour battre la maire sortante, la communiste Sylvie Altman, arrivée en tête dimanche soir avec plus de 38 % des voix.
Forts de leurs très bons scores de premier tour, Philippe Gaudin (31,8 %) et Dominique Joly (26,05 %) sont donc bien partis pour emporter cette ville de plus de 32 000 habitants, où Cécile Duflot a été adjointe au maire de 2008 à 2011. «Les masques tombent» , constate le PCF dans un communiqué.
Marine Le Pen, qui tient une conférence de presse à 16 heures , doit annoncer d'autres alliances de ce type. En 1995, le FN avait maintenu 291 listes au second tour, dont six fusions avec la droite : Vallauris (Alpes-Maritimes), Trets (Bouches-du-Rhône), Lunel (Hérault), Condé-sur-l'Escaut (Nord) et Fosses (Val-d'Oise). Aucune n'avait débouché sur une victoire.

  • Ajout, mardi 25 mars à 15 h : selon le Figaro , l'UMP a décidé de retirer son soutien à Philippe Gaudin. "Par conséquent, le soutien de l'UMP est retiré à cette liste et tous les colistiers UMP qui seraient sur la liste fusionnée verront s'engager une procédure d'exclusion immédiatement" , a précisé l'état-major du parti.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents