« Night Moves », de Kelly Reichardt : Explosion intérieure

Dans Night Moves , Kelly Reichardt montre des activistes auteurs d’un coup d’éclat qui tourne mal.

Christophe Kantcheff  • 24 avril 2014 abonné·es

Josh, Dena et Harmon pourraient être trois petits délinquants, réunis pour l’occasion, qui prépareraient un casse minable. De ce genre de personnages, le cinéma américain est peuplé. Mais tel n’est pas le cas. Josh et Dena sont de jeunes

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes