Viktor Orban, la méthode stalinienne

La campagne électorale pour les législatives en Hongrie est à l’image du régime autocratique de son dirigeant.
Politis  • 3 avril 2014
Partager :

La campagne électorale pour les législatives qui se déroule actuellement en Hongrie et qui trouvera son issue dimanche 6 avril, jour du scrutin, est à l’image du régime autocratique de son dirigeant, le Premier ministre Viktor Orban. Les panneaux publicitaires dans Budapest sont recouverts d’affiches orange, la couleur du parti conservateur au pouvoir, le Fidesz, ne laissant quasiment aucune place à celles de l’opposition. Tandis que les chaînes publiques diffusent en boucle ce qui ressemble à des clips publicitaires en faveur du Premier ministre. La réforme des médias de 2011, qui a mis ceux-ci aux ordres, reste d’une efficacité redoutable.

Mais si l’issue du scrutin ne réserve aucun suspense, le Fidesz devant garder la majorité absolue, c’est aussi parce qu’Orban se prévaut d’avoir redressé l’économie, tous les indicateurs – la croissance, le taux de chômage, le déficit – étant au vert. Pourtant, 30 % des Hongrois disent ne pas avoir les moyens de s’acheter suffisamment de nourriture. Mais l’anti-communiste primaire Orban sait mentir comme un vrai stalinien : dans son pays, la misère n’existe pas.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don