Alstom : Hollande et Montebourg dépassés

Arnaud Montebourg, chantre du patriotisme industriel, a été une nouvelle fois débordé par les marchés.

Dans le raid lancé par l’américain General Electric sur Alstom, le sémillant ministre des Finances, Arnaud Montebourg, chantre du patriotisme industriel, a été une nouvelle fois débordé par les marchés qui mènent la grande braderie des fleurons de l’économie française. Dans un communiqué, le ministre avoue qu’il a appris la nouvelle par l’agence d’information économique américaine Bloomberg et a été jusqu’à réclamer, comme François Hollande, une trêve dans la bagarre entre General Electric et l’allemand…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.