Un scrutin difficile

Du 22 au 25 mai, 380 millions d’électeurs sont appelés à élire 751 députés européens. Une élection qui devrait chambouler l’équilibre politique du Parlement européen.

Voter ou pas ? Voter, pourquoi ? Ces questions sont assurément celles que se posent le plus les électeurs. À la veille du scrutin européen, ils sont nombreux en effet à avouer leur perplexité devant un scrutin qui leur paraît très éloigné de leurs préoccupations quotidiennes – « Cela ne changera rien pour nous » –, qui est perçu comme compliqué du fait d’un trop grand nombre de listes et de candidats pour la plupart totalement inconnus. Et dont ils disent ignorer à quoi il sert. À cette incompréhension qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents