Le PIB bientôt dopé à la cocaïne 

Eurostat recommande aux membres de l’UE d’inclure dans leurs calculs argent sale, prostitution et trafic de drogues.
Politis  • 12 juin 2014
Partager :

Droguez-vous, vendez des clopes sous le manteau, et surtout, n’oubliez pas de vous exploiter les uns les autres… C’est bon pour l’économie française ! Une mauvaise blague ? Hélas, non. Eurostat, le très officiel organisme qui valide le PIB des pays européens recommande aux membres de l’UE d’inclure dans leurs calculs argent sale, prostitution et trafic de drogues. Bref, toutes les activités illégales, du moment qu’elles créent de la richesse, et que « les parties sont consentantes », précisent, dans leur grande sagesse, ces comptables, qui excluent donc du calcul les cambriolages… Mais comment comptabiliser ces activités invisibles ? Eurostat invite à estimer le nombre moyen de passes réalisées par les prostituées – allez les filles, un petit effort pour la nation ! – ou la pureté de la dope… Grâce à ce système, l’Italie, qui a la chance d’avoir une économie criminelle représentant 10,9 % de la richesse du pays, verra sa croissance passer de 1,3 à 2,4 % dès la rentrée prochaine. En voilà une bonne idée pour notre Président qui doit rentrer dans les clous des 3 % de déficit !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don