Dossier : Palestine : Cette colère qui monte

Face au mur de l’institution

Défaillante en termes de réussite et d’égalité, l’école publique cherche des solutions dans les expérimentations des pédagogies alternatives, dont certaines ont fait leurs preuves. Mais l’inertie de l’Éducation nationale est forte.

Ils sont plus de 13 000, professeurs, pédagogues et parents à avoir signé la pétition « Pour rendre possible le choix d’une alternative éducative à l’école publique ». Lancée en mars dernier par deux militants pédagogiques, Bernard Collot et Émilie Roudier, adressée à l’ancien ministre de l’Éducation, Vincent Peillon, elle a depuis été soutenue par des organisations comme le Printemps de l’éducation et Recit (Réseau des écoles de citoyens). Quatre ans après l’appel de Bobigny, qui demandait à ce que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents