France Télévisions : voyage en opacité

Réalisateurs et producteurs soulignent le manque de transparence au sein du groupe public dans l’attribution des cases documentaires. Au détriment de la diversité.

Jean-Claude Renard  • 3 juillet 2014 abonné·es

Voilà un an, le Sunny Side, à La Rochelle, ouvrait ses portes quand France Télévisions adoptait une politique de l’autruche face aux prémices d’une tourmente judiciaire au sein du groupe public : plusieurs de ses personnalités étaient touchées par une plainte pour « prise illégale d’intérêt et favoritisme ». Mis en cause, Patrick de Carolis, ex-PDG

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 4 minutes