Libre-échange : L’acharnement libéral

Discuté en catimini, un accord plurilatéral prévoit l’ouverture à la concurrence des services publics.

Il a fallu que Wikileaks mette sur la place publique, le 19 juin 1, une partie du projet d’accord sur le commerce des services (ACS), en particulier une annexe sur les services financiers, pour que la polémique autour des accords de libre-échange reparte de plus belle 2. Parallèlement aux négociations en cours autour du partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement (PTCI, TTIP en anglais) entre les États-Unis et l’Union européenne (UE), une cinquantaine d’États membres de l’Organisation…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents