L’homme qui fait tanguer le PS

À La Rochelle, militants, frondeurs et manifestants ont chahuté les lieutenants socialistes, au premier rang desquels le Premier ministre.

Chaude ambiance, dimanche matin, pour la séance de clôture de La Rochelle. Le Premier ministre, Manuel Valls, doit s’exprimer pour la première fois devant les militants et cadres socialistes depuis la formation de son nouveau gouvernement. C’est peu dire qu’il est attendu. Nombre d’entre eux s’avouent « troublés » par le remaniement gouvernemental intervenu six jours plus tôt et l’éviction d’Arnaud Montebourg et de Benoît Hamon. Au point que Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire désigné début…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents