Frankenstein ? Not dead

Le sinistre personnage s’est sédimenté dans ses défécations pétainâtres.

Si tu as des enfants, tu as sûrement noté ça : le moment arrive toujours où – nonobstant qu’étant tes enfants ils sont à tout point de vue exceptionnels – tu dois leur signifier, avec urbanité but fermeté, que c’est pas bien de faire telle ou telle connerie – c’est pas bien, te dis-je, alors maintenant tu arrêtes et tu finis tes spaghetti cacio e pepe ou j’appelle M. Valls 1. Parce que si tu les laisses trop la continuer, la connerie, ils vont croire que c’est tout à fait normal de la faire – where is da…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.