Lyon-Turin : Pour qui roule donc la Fnaut ?

La Fédération d’usagers des transports, auparavant opposée à la nouvelle ligne de TGV, a fourni une étude favorable aux défenseurs du projet. Enquête sur une redoutable opération de lobbying.

L’affaire n’a jusqu’à présent pas fait grand bruit. Pourtant, dès le 23 juin, lors d’une réunion au sein de la communauté urbaine de Lyon, Pierre Hémon, conseiller communautaire et président du groupe des élus EELV du Grand Lyon, s’alarmait de l’influence grandissante exercée par le Comité pour la liaison européenne transalpine entre Lyon et Turin. Présidé par Franck Riboud, dirigeant du groupe Danone, ce comité, qui a pour membres des entreprises du BTP et du secteur bancaire ainsi que des collectivités,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents