Sarkozy redécouvre le gaz de schiste

En juillet 2011, il avait interdit la fracturation hydraulique.
Politis  • 2 octobre 2014
Partager :

En quête d’effets de manche, Sarkozy a déclaré à Lambersat sa conversion au gaz de schiste : « Je ne peux pas accepter que les États-Unis soient devenus du point de vue de l’énergie indépendants […] et que la France ne puisse pas profiter de cette nouvelle énergie alors que le chômage ravage […] tant de nos familles, c’est inacceptable. » En juillet 2011, sous la pression de milliers d’opposants, il avait interdit la fracturation hydraulique, loi pionnière dans le monde. À cette époque, il ignorait sans doute le boom états-unien du gaz de schiste, ainsi que l’ampleur du chômage.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don