Nucléaire : Une contamination masquée

Selon une enquête, les chiffres officiels de l’exposition des salariés d’EDF aux rayonnements ionisants sont inexacts.

Dans une série d’articles publiés le 12 novembre, le site d’information Hexagones 1 met en cause EDF, qui « ne communique pas aux autorités publiques les doses reçues par les salariés du nucléaire en cas de contamination interne, par ingestion de particules radioactives ». EDF omet en effet de transmettre ces données à l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), chargé de gérer la base nationale de données de dosimétrie (baptisée Siseri). Ces chiffres sont « sinon faux, tout du moins…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents