« Camba » Lagaffe

Jean-Christophe Cambadélis a estimé que le retour de Nicolas Sarkozy était « évidemment une mauvaise nouvelle pour la France […] mais une bonne nouvelle pour la gauche ».

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Invité dimanche sur I-Télé, Jean-Christophe Cambadélis a estimé que le retour de Nicolas Sarkozy était « évidemment une mauvaise nouvelle pour la France […] mais une bonne nouvelle pour la gauche ». On ne saurait dire plus clairement que la France et le PS (« la gauche », dans le vocabulaire de Cambadélis) n’ont pas les mêmes intérêts. Une remarque politicarde à souhait, bien dans la manière du premier secrétaire du Parti socialiste. Le pire, c’est que sa petite phrase lui a valu de se faire traiter de cynique… par Brice Hortefeux. La honte !


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.