Grèce: l'échec de la présidentielle ouvre la voie à Syriza

Des élections législatives anticipées seront organisées dans quelques semaines. La formation d'Alexis Tsipras est bien placée pour l'emporter.

Le gouvernement grec a définitivement perdu l'élection présidentielle. Son candidat, l'ancien Commissaire européen Stavros Dimas n'est pas parvenu à réunir les 180 voix de députés nécessaires à son élection lors du troisième tour et dernier tour de scrutin qui se déroulait ce matin au Parlement grec. En conséquence, celui-ci sera dissous dans les dix jours, et des législatives anticipées vont avoir lieu, sans doute le 25 janvier ou le 1er février. Le Premier ministre Antonio Samaras (Nouvelle démocratie) a…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.