Résistances : Les Bouillons expulsables

Depuis deux ans, ce lieu, promis à la destruction, a été converti par des militants en un lieu de vie alternatif.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le 18 décembre, la cour d’appel de Rouen a confirmé la mesure d’expulsion qui frappe les occupants de la ferme des Bouillons (Seine-Maritime) : les forces de l’ordre peuvent les déloger à tout moment. Depuis deux ans, ce lieu, promis à la destruction pour y implanter un magasin de l’enseigne Auchan, a été converti par des militants en un lieu de vie alternatif très actif, dédié aux actions de solidarité et à l’agriculture bio. Le projet a fini par séduire la municipalité de Mont-Saint-Aignan, et les occupants ont lancé un appel pour racheter le terrain. Auchan a-t-il intérêt à l’expulsion ? La zone a depuis été rendue inconstructible par la municipalité, et l’autorisation de raser les bâtiments est échue depuis juillet.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.