Algérie : Les frondeurs d’In Salah

Mobilisée en masse depuis janvier contre les premiers forages dans le sud algérien, la population a relancé son blocus alors que le gouvernement persiste dans son intention d’exploiter la ressource.

Patrick Piro  • 19 février 2015 abonné·es
Algérie : Les frondeurs d’In Salah
© Photo : CITIZENSIDE/FAYCAL NECHOUD/AFP

«Il faudra nous rouler dessus, mais on ne lâchera pas, voilà ce que disent les gens à l’entrée des puits », témoigne Tarek Zegzeg, étudiant et l’un des animateurs du mouvement de contestation anti-gaz de schiste d’In Salah. La petite ville saharienne de 45 000 habitants, au centre de l’Algérie, est le foyer d’une mobilisation sans précédent qui a pris le gouvernement au dépourvu.

Le 27 décembre, le ministre de l’Énergie, Youcef Yousfi, se félicitait de voir brûler la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 5 minutes