Mettre fin au harcèlement à l'école

La ministre Najat Vallaud-Belkacem engage un plan d’envergure contre ce fléau trop longtemps tabou, qui touche 700 000 élèves.

Près de 400 000 élèves, du CE2 à la terminale, victimes de « harcèlement sévère » et jusqu’à 700 000 si on inclut ceux victimes de « harcèlement modéré ». Sans oublier environ 4,5 % des collégiens qui subissent du cyber-harcèlement, jusque dans leur chambre via Internet et les réseaux sociaux. Ce sont là les récentes estimations du ministère de l’Éducation nationale, qui ont sans doute incité davantage Najat Vallaud-Belkacem à se saisir du sujet et à écrire directement une lettre à l’ensemble des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents