« 300 hommes », d'Aline Dalbis et Emmanuel Gras : Dans la nuit des ombres

300 hommes, un documentaire d’Aline Dalbis et Emmanuel Gras, donne à voir des sans-abri dans un centre d’hébergement à Marseille.

Après À la folie, de Wang Bing, qui montre des patients d’un hôpital psychiatrique en Chine (voir Politis du 12 mars), 300 hommes, d’Aline Dalbis et Emmanuel Gras, pénètre dans un centre d’hébergement : l’accueil de nuit Saint-Jean-de-Dieu, à Marseille. Si les premiers sont véritablement enfermés, les hébergés de 300 hommes peuvent sortir dans la rue – c’est d’ailleurs là qu’ils passent le plus clair de leur temps. Mais tous sont mis à l’écart par des sociétés qui les tiennent pour indésirables. Et chacun…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents