Encadrer les usages de nos données

À Bruxelles, un projet de règlement européen sur les données personnelles est, depuis trois ans, l’objet d’âpres négociations.

Lena Bjurström  • 19 mars 2015 abonné·es
Encadrer les usages de nos données
© Photo : Frédéric Cirou / PhotoAlto / AFP

C’est l’envers du décor. Nous n’avons jamais été aussi connectés, nous n’avons jamais eu autant de possibilités de nous informer, d’échanger, de partager tout autour du monde. Mais, en contrepartie, nous n’avons jamais autant renseigné sur nous-mêmes, volontairement ou « à l’insu de notre plein gré ». Un foisonnement dont on doit contrôler les usages, selon Adrienne Charmet, de la Quadrature du Net : « On a vraiment besoin d’un encadrement fort sur les données personnelles. Cette problématique n’est peut-être pas neuve  [voir encadré], mais la collecte est beaucoup plus massive que ce qui pouvait se faire auparavant. » Le contexte a changé, les lois doivent être adaptées.

C’est tout l’enjeu d’un règlement européen, en cours de discussion depuis 2012, qui devrait voir le jour d’ici à la fin de l’année. « Il s’agit d’adapter le corpus des droits des personnes à l’ère

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)