Onfray ou la philosophie « en gros »

Voilà qu’il se met à traiter d’antisémite quiconque critique la politique israélienne.

On aurait cru Michel Onfray à l’abri de ce genre de dérive. Mais non. Voilà qu’il se met à traiter d’antisémite quiconque critique la politique israélienne. Invité de RMC le 19 mars, il s’en est pris notamment au NPA, qui, « d’une certaine manière, est dans l’antisémitisme en nous disant que, en gros, Israël, c’est l’argent, le capital ; les Juifs, le sionisme, la finance internationale… » Avec ses « en gros » et « d’une certaine manière », notre philosophe vous ferait dire n’importe quoi et son contraire.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.