Pas de temps libre pour Attali

Pour l'ex-conseiller de François Mitterrand, « la réduction du temps de travail est un échec de la société industrielle. »

Jacques Attali aime son travail. Dans une interview du vendredi 3 avril au magazine M, le supplément hebdomadaire du Monde, consacrée à la question du temps, l’ancien conseiller de François Mitterrand rêve d’une société « où l’on préfère le lundi matin au vendredi soir ». Il a alors cru bon d’ajouter : « La réduction du temps de travail est un échec de la société industrielle. » Il a sans doute oublié que lorsqu’il était à l’Élysée, en 1981, il avait créé un ministère du Temps libre, revendication qui fait…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.