Décoder le numérique

Les sciences sociales sont encore rétives à jouer leur rôle critique face aux millions de données collectées sur Internet.

Olivier Doubre  • 16 septembre 2015 abonné·es
Décoder le numérique
© Photo : AFP

Aujourd’hui, avec les outils numériques, la masse d’informations disponibles, récoltées parfois à la seconde, bouleverse les habitudes de recherche des sciences sociales et les possibilités d’analyse des sociétés. En particulier, ce que l’on appelle le big data – l’ensemble des données collectées sur les millions d’utilisateurs connectés à Internet – amène à penser de nouveaux enjeux, voire de nouvelles fonctionnalités pour les sciences sociales. Et ce dans la plupart des disciplines. Ainsi, le numérique a déjà profondément affecté le travail des linguistes, avec par exemple le traitement automatique des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 6 minutes