EELV : Les voies diverses de l’autonomie

Les écologistes auront bien partout des listes indépendantes du PS. Mais qu’ils se présentent en soliste, comme le souhaitait Emmanuelle Cosse, ou en chef d’orchestre, ils en conservent la maîtrise.

Les coups de menton socialistes n’y ont rien changé. Pas plus que les démissions tonitruantes de François de Rugy et de Jean-Vincent Placé. Un mois après les violentes charges des présidents des groupes écologistes de l’Assemblée nationale et du Sénat contre une supposée « dérive gauchiste » d’EELV, les faits sont là. Dans les douze régions métropolitaines, les militants du parti écologiste ont confirmé leur refus de partir au premier tour avec le Parti socialiste. Et dans quatre d’entre elles, dont les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents