Air France : « Un dénigrement général des salariés »

Selon la sociologue Danièle Linhart, les incidents à Air France témoignent de la dégradation du dialogue social dans les entreprises.

Après les violences survenues le 5 octobre à Air France, une enquête interne a identifié comme « coupables » une vingtaine de salariés syndiqués et non syndiqués. Selon la sociologue Danièle Linhart, leur geste exprime un fort sentiment de disqualification des salariés dans leur entreprise. Comment réagissez-vous après la flambée de violence lors du comité central d’entreprise d’Air France le 5 octobre ? Danièle Linhart : La violence que dégagent les images de ces deux cadres d’Air France la chemise…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents