Didier Cros : « Montrer la complexité du monde »

Avec son documentaire Enfin Français !, Didier Cros aborde l’immigration avec un regard original, au diapason de ses précédents films. Une question d’angle.

Primé dans un festival important comme le Fipa, à Biarritz, il n’en reste pas moins discret. Malgré son envergure d’albatros, Didier Cros trouve toujours moyen d’échapper aux photographes, aux interviews. Foin d’évitement, ni peut-être de timidité excessive. Il n’est pas le sujet. Un point c’est tout. Sans mettre d’exclamation. Sans fioriture, ni calembredaine. Calé dans ce plein fagot d’élégance suprême, où l’intelligence reprend du galon, précis, possédant sa grammaire dans l’authentique obstiné, il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents