Dossier : Résister

« Aucune instance ne juge les crimes économiques »

Le Tribunal permanent des peuples permet aux populations de qualifier des violations du droit à leur encontre.

Le génocide des Arméniens, la catastrophe de Tchernobyl, les atteintes aux droits humains en Algérie dans les années 1990 ou encore les grands projets d’infrastructure en Europe 1… Depuis 1979, le Tribunal permanent des peuples a mené plus de quarante sessions d’instruction sur de multiples situations pour examiner et juger des cas de violation des droits fondamentaux des populations. Pour son secrétaire général, Gianni Tognoni, ces procès ont une vocation : lutter contre l’impunité et le silence qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Clandestin malgré lui

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents