Les yeux rivés sur la « timeline »

Caisse de résonance des attentats, Facebook et Twitter n’ont jamais été si centraux dans la couverture d’un événement en France.

Pauline Graulle  • 18 novembre 2015 abonné·es

Les oreilles vissées au transistor en 1940, les yeux rivés sur sa « timeline » en 2015. Sous les mots-clés « Bataclan », « ParisAttacks » ou « PrayforParis », les attentats de Paris ont donné lieu à un déluge de témoignages, de commentaires, de vidéos et de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 3 minutes