Marion Maréchal-Le Pen : Au nom du (grand) père

Postée à la droite de sa tante et de son parti, estampillée de l’aura de son grand-père, Marion Maréchal-Le Pen continue sa croisade pour les régionales en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Michel Soudais  • 11 novembre 2015 abonné·es
Marion Maréchal-Le Pen : Au nom du (grand) père
© Photo : POUJOULAT/AFP

Les sondages convergent trop pour ne pas être pris au sérieux. Le 13 décembre, les électeurs pourraient bien offrir en cadeau la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur à Marion Maréchal-Le Pen. Trois jours après ses 26 ans. En attendant, l’ascension fulgurante de cette jeune mère de famille au look passe-partout intrigue ou inquiète. Députée débutante, elle fait jeu égal avec le madré Christian Estrosi, pourtant bardé de mandats. Certes, la région, comme elle le rappelle, est depuis les années 1980 une des places fortes du Front national, longtemps représenté sur place par Jean-Marie Le Pen, dont elle a repris le nom. Comme lui, c’est aussi

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes