Réédition de « Mein Kampf » : « Faire le pari de l’intelligence »

L’historien Denis Peschanski explique pourquoi il approuve la parution d’une future édition critique de Mein Kampf.

Disponible dans une traduction française brute et sans notes, à la fois sur Internet mais aussi, depuis 1934, chez un petit éditeur d’extrême droite, l’unique ouvrage d’Adolf Hitler, Mein Kampf (« Mon combat »), tombe dans le domaine public début janvier 2016. Soit au début de la 70e année après la mort de l’auteur, comme le prévoit la loi française. L’annonce de la publication, prévue pour 2018, d’une édition critique et scientifique chez Fayard, sous la direction de l’historien spécialiste du nazisme…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents