Green Washing : Le poker menteur des firmes

À l’occasion de la COP, les multinationales s’adonnent à l’écoblanchiment, dénoncé par plusieurs associations.

«J e consomme, tu consommes, il, elle consomme, vous consommez et la terre mourra en hurlant. » Sur un autre panneau, on peut lire : « Roulez plus propre. Du moins en apparence », ou encore : « S’attaquer au problème du changement climatique ? Bien sûr que non, nous sommes une compagnie aérienne. » C’est ainsi que des militants de l’association anglaise Brandalism (néologisme contractant « marque » [ brand ] et « vandalisme ») ont détourné ce dernier week-end plus de six cents panneaux d’affichage JCDecaux…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents