Syrie : L’impossible paix

L’accord signé à Munich sur la Syrie risque fort de n’être jamais mis en œuvre.

À peine signé, déjà obsolète. L’accord de Munich sur la Syrie risque fort de n’être jamais mis en œuvre. La Russie n’en veut pas, comme l’ont démontré lundi ses raids sur des hôpitaux, dont l’un soutenu par Médecins sans frontières au nord d’Alep. Le régime de Bachar Al-Assad n’en veut pas non plus parce qu’il croit possible et même imminente la prise d’Alep. Enfin, la Turquie intensifie ses bombardements contre les positions kurdes, au nord de la Syrie, mais aussi contre les populations du Kurdistan turc.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.