Affaire Baupin, les Verts accusent le choc

Les affaires de harcèlement sexuel, insupportables de contradictions avec les valeurs des écologistes, amènent le parti à revoir son féminisme, qu’il pensait exemplaire.

Ça n’était dans pas une ruelle sombre, mais devant une salle de réunion. Denis Baupin l’a plaquée contre un mur. Sandrine Rousseau l’a repoussé. Elle hésite : « Aujourd’hui, on parle d’agression sexuelle, mais j’ai mis du temps à réaliser… » La première à employer ces mots a été Cécile Duflot, quand Sandrine Rousseau lui a raconté ce qui lui était arrivé. C’était trois ans plus tard, en 2014. Les faits étaient prescrits. Où placer le curseur entre de la « drague lourde » et ce qui est caractérisé comme «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents