Un héritage sud-africain

L’Europajazz du Mans rend hommage au Brotherhood of Breath, de Chris McGregor.

Le 24 juillet 1964, le -Festival d’Antibes accueille les Blue Notes d’Afrique du Sud. Les membres du groupe ont quitté leur pays avec un visa de sortie et un aller simple pour un Blanc et cinq Noirs, ils ne peuvent donc plus s’y produire. Après bien des tribulations, cinq de ces musiciens se fixent en Europe et participent activement au développement d’une nouvelle musique improvisée engendrée par le jazz. Les Blue Notes forment l’ossature d’un grand orchestre rassemblé à partir de 1967 par leur pianiste,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.