El Khomri : Lettre morte

La ministre tente sans succès de se présenter aux législatives à Paris.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Longtemps élue du XVIIIe arrondissement parisien, puis adjointe d’Anne Hidalgo, la ministre du ­Travail attend depuis un certain temps une réponse à sa demande de rendez-vous adressée à la maire de Paris. L’entourage de celle-ci, qui a pourtant déjà prévenu que la municipalité de la capitale ne saurait devenir un lieu de reclassement pour hiérarques socialistes battus lors de la (monumentale) défaite annoncée en 2017, lui a fait savoir qu’Anne Hidalgo « a d’autres choses à faire » (sic).

C’est sans doute pourquoi Myriam El Khomri a écrit une lettre cette semaine aux militants PS du XVIIIe arrondissement pour « leur proposer sa candidature aux législatives » dans ce quartier où, précise-t-elle, elle est « élue depuis 2008 » et « milite depuis près de dix ans ». Pas plus de réponse, pour l’instant, du côté de la section PS. Ambiance…


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.