Le nouveau cirque Romanès sur le fil

Le cirque tzigane présente son nouveau spectacle à Paris dans un contexte tendu. Tour de piste lors d’un après-midi de répétition.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Après-midi de travail sous le chapiteau Romanès. Assis seul dans les gradins, Alexandre commente. Il gronde, tance, admoneste, mais toujours avec bienveillance. Sur la piste, la jeune funambule qui fait ses gammes sur le fil métallique n’est autre qu’Alexandra, la grande fille. « Accélère ! » « Arrête-toi. » « Voilà, ça, c’est bien ! » « Allez, on arrête. » C’est maintenant au tour de Rose, la plus jeune, de répéter un numéro original. Les chevilles nouées comme une sirène, elle s’installe dans un filet, hamac inconfortable, et même périlleux, auquel elle donne peu à peu un mouvement, et qui bientôt tournoie tout en s’élevant à mi-hauteur. « Tiens-toi, tiens-toi ! » « Allez, c’est fini ! »

Les numéros s’enchaînent. Alin, grand garçon longiligne, qui, dit-on, possède tous les arts du cirque, s’exerce au trapèze. Il tient l’équilibre, le corps tendu à l’horizontale. Sorin, le fils, fait danser les quilles au-dessus de sa tête. Cosmin présente un exercice de corde indienne. Celui-là, c’est un petit nouveau, arrivé il y a à peine un an de Roumanie. On le retrouve un peu plus tard pour une danse tsigane frénétique. Il est encore là, avec Alin, pour une roue où les deux athlètes, tête-bêche, traversent la piste. Alexandre quitte les gradins. Les mains ne sont pas placées exactement là où il voulait. « On recommence ! » Une fois, deux fois, trois fois.

Rien de telle qu’une répétition pour mesurer la difficulté des numéros. Ce n’est qu’un échantillon du spectacle que le cirque tsigane va présenter pour son grand retour à Paris, à partir du 22 octobre. « Il y aura vingt numéros, dont quatorze entièrement nouveaux, et quelques invités surprises », annonce le maître des lieux. Cet après-midi, il manque l’une des stars du cirque : le chat qui monte au trapèze est encore un peu patraque. Il manque aussi ce que ceux qui connaissent la maison aiment par-dessus tout : les flonflons, la fanfare tsigane qui donne ce rythme endiablé. Manque aussi le chant bouleversant de Délia. Et les charivaris qui font que le cirque Romanès est une fête.

La famille compte beaucoup sur cette rentrée. Car les temps sont durs. Dans la France du XXIe siècle, on ne s’appelle pas Romanès sans être parfois indésirables. Dans le XVIe arrondissement, à une encablure de la porte Maillot, où le chapiteau s’est fait une petite place, on les tracasse, pour ne pas dire qu’on les persécute. Alexandre et Délia attendent le soutien des pouvoirs publics et de la Ville de Paris. Un soutien qui se fait attendre.

Aller au cirque Romanès, c’est faire la fête. C’est aussi prendre sa part d’un combat politique et culturel. Rendez-vous le 22 octobre. Politis y sera.

Si tu ne m’aimes plus, je me jetterai par la fenêtre de la caravane !, cirque Romanès, square Parodi, 75016 Paris, du 22 octobre 2016 au 2 janvier 2017.


Grande soirée de soutien au cirque Romanès samedi 22 octobre, à 20h30, avec la présence de l'équipe de Politis.

Spectacles à 16h et 20h30. Renseignements et réservations : 0140092420 Site : cirque.romanes@wanadoo.fr / www.cirqueromanes.fr

Tarifs : Adultes : 20€ / Moins de 25 ans : 15€ / Enfants de 3 à 12 ans : 10€ / Moins de 3 ans : gratuit.

Informations pratiques :

CIRQUE ROMANÈS

Square Parodi Boulevard de l'Amiral-Bruix 75016 Paris Métro : Porte Maillot (Ligne 1, sortie 5) / Porte Dauphine (Ligne 2 - Sortie 3).

Autres soirées spéciales :

-Jeudi 27 octobre 2016 à 20h30 - Soirée de Soutien de la Licra

-Mercredi 9 novembre 2016 à 20h30 - Soirée Spéciale autour du nouveau livre d’Alexandre Romanès « Les corbeaux sont les Gitans du ciel », sous le chapiteau Romanès avec des comédiens invités

-Samedi et Dimanche 10 et 11 décembre 2016 à 16h et 20h30 – Festival de Cultures Juives « Anima fait son festival chez les Romanès » – Fusion - musique, chant, danse avec des artistes exceptionnels juifs et tziganes !

-Samedi 31 décembre 2016 - Grand réveillon « Folie tzigane en zone libre », spectacle, dîner et soirée dansante jusqu'à l'aube.

Spectacles : Octobre (22, 23, 27, 29 et 30), novembre (1er, 5, 6, 9, 11, 12, 13, 19, 20, 26 et 27), décembre (10, 11, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30 et 31).


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.