Jean-Pierre Mignard, intime d’Hollande, envisage d’aider Macron

L'intérêt que cette figure discrète du PS porte à l'ancien ministre de l'Economie n'est pas une surprise pour qui se souvient des thèses des « transcourants » au milieu des années 80.

Jean-Pierre Mignard ne compte pas parmi les socialistes en vue. Pourtant, plusieurs fois membre du conseil national du PS, il a été le président de l’association Désirs d'avenir, fondée par Ségolène Royal pour la campagne présidentielle de 2007. Il a surtout été le porte-parole de la Haute autorité du PS chargée de surveiller le déroulement de la primaire présidentielle de 2011, avant de présider la Haute autorité éthique (HAE) du PS, de janvier 2014 à mars 2016. Il s’en est de lui-même mis en retrait pour…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents