Pays basque : Le Roux s’en prend aux pacifistes

L’affaire pourrait virer au bourbier politique.

C’est un communiqué de matamore que signe Bruno Le Roux, le nouveau ministre de l’Intérieur, samedi dernier : l’interpellation à Louhossoa (Pyrénées-Atlantiques), le vendredi 16 décembre, « de cinq individus en relation avec l’organisation terroriste ETA », qui vient de subir « un nouveau coup dur ». L’identité des malfaiteurs est édifiante : Jean-Noël Etcheverry (« Txetx »), militant altermondialiste, Mixel Berhocoirigoin, syndicaliste agricole, Michel Bergouignan, viticulteur, ainsi que Béatrice…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents