Pays basque : Le Roux s’en prend aux pacifistes

L’affaire pourrait virer au bourbier politique.

Patrick Piro  • 21 décembre 2016 abonné·es
Pays basque : Le Roux s’en prend aux pacifistes
© IROZ GAIZKA/STR/AFP

C’est un communiqué de matamore que signe Bruno Le Roux, le nouveau ministre de l’Intérieur, samedi dernier : l’interpellation à Louhossoa (Pyrénées-Atlantiques), le vendredi 16 décembre, « de cinq individus en relation avec l’organisation terroriste ETA », qui vient de subir « un nouveau coup dur ». L’identité des malfaiteurs est édifiante : Jean-Noël Etcheverry (« Txetx »), militant altermondialiste, Mixel Berhocoirigoin, syndicaliste agricole, Michel Bergouignan, viticulteur, ainsi que Béatrice Molle-Haran, journaliste, et Stéphane Etchegaray, vidéaste, qui s’apprêtaient à mettre hors service un stock d’armes appartenant à l’ETA, et à divulguer les images. Le 3 octobre dernier, ils avaient fait une offre d’intermédiation de la société civile basque à l’organisation, qui a annoncé en 2011 « l’arrêt définitif et irréversible de sa lutte armée », afin de contribuer concrètement à son désarmement, processus que Paris et surtout Madrid refusent obstinément d’enclencher depuis cinq ans. Une obstination « autiste guidée par un désir de vengeance », commente Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme, co-initiateur de l’opération et qui devait être présent à Lo­uhossoa.

Problème : les interpellés sont des personnalités basques unanimement respectées pour leur engagement pacifiste de longue date. « Personne ne leur prête ici le moindre lien avec l’ETA », confirme Mattin Ihidope, de la très active association basque Bizi. Le lendemain de cette arrestation troublante, près de 4 000 protestataires défilaient dans Bayonne, soutenus par des élus locaux de tous bords dénonçant le mauvais coup porté à la pacification du Pays basque. Plusieurs personnalités nationales les ont rejoints (dont Yannick Jadot, José Bové, Susan George), et la mobilisation pourrait s’étendre [^1]. L’activité altermondialiste et écologiste de Txetx, en particulier, est admirée des réseaux européens. Mixel Berhocoirigoin, ancien secrétaire national de la Confédération paysanne, est aussi bien connu des milieux paysans que du ministre de l’Agriculture.

Bruno Le Roux espérait-il se faire reluire dès son arrivée place Beauvau ? L’affaire pourrait virer au bourbier politique car le parquet antiterroriste de Paris travaille sur une incrimination « d’association de malfaiteurs terroriste et infractions à la législation sur les armes et les explosifs en bande organisée, en relation avec une entreprise terroriste » qui pourrait conduire à des incarcérations fermes. « Proprement surréaliste ! », gronde Michel Tubiana, sous la menace lui aussi d’une garde à vue.

[^1] Voir la pétition : artisansdelapaix.wesign.it/fr

Société Politique
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

L’expulsion du « En Gare » à Montreuil menace des sans-papiers
Entretien 24 mai 2024 abonné·es

L’expulsion du « En Gare » à Montreuil menace des sans-papiers

Une vingtaine de personnes, pour la plupart sans papiers, vivaient dans ce squat montreuillois. Elles risquent d’être expulsées du pays, craint un coordonnateur du lieu qui nous expose les raisons et conséquences de cette opération de police.
Par Pauline Migevant
Patrice Bessac : « Nous ne pouvons pas laisser la France à l’extrême droite » 
Entretien 24 mai 2024 abonné·es

Patrice Bessac : « Nous ne pouvons pas laisser la France à l’extrême droite » 

Le maire communiste de Montreuil alerte sur la possibilité de l’arrivée du Rassemblement national au pouvoir, ce qui créerait, selon lui, un « nouveau système politique » auquel « les maires seront les premiers confrontés ». L’édile de Seine-Saint-Denis en appelle à toutes les gauches en vue de la prochaine élection présidentielle pour sortir de la minorité.
Par Lucas Sarafian
Nouvelle-Calédonie : « La position de la France dans le Pacifique est fragile »
Entretien 21 mai 2024 abonné·es

Nouvelle-Calédonie : « La position de la France dans le Pacifique est fragile »

La directrice de l’Observatoire géopolitique de l’Indo-Pacifique à l’Institut de relations internationales et stratégiques, Marianne Péron-Doise, revient sur les enjeux régionaux de la crise calédonienne.
Par Patrick Piro
« Les Kanaks ne renonceront jamais à l’indépendance »
Nouvelle-Calédonie 21 mai 2024 abonné·es

« Les Kanaks ne renonceront jamais à l’indépendance »

Le gouvernement porte la responsabilité des violences en Nouvelle-Calédonie, accuse Dominique Fochi, secrétaire générale de l’Union calédonienne, principal parti indépendantiste du pays.
Par Patrick Piro