Trump : Le cabinet des horreurs

Au sein du cabinet restreint, huit des neuf membres sont millionnaires ou milliardaires.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Quatre milliardaires, trois généraux et des conservateurs purs et durs. Voici l’ADN du gouvernement de Donald Trump, qui présidera aux destinées des États-Unis à partir du 20 janvier. Au sein du cabinet restreint, huit des neuf membres sont millionnaires ou milliardaires. Plusieurs élus républicains ultra-conservateurs dirigeront l’Agence de protection de l’environnement (le climato-sceptique Scott Pruitt) et la Justice (le sénateur anti-­immigration Jeff Sessions), sans compter son proche conseiller Steve Bannon, héraut de l’extrême droite. Le PDG d’ExxonMobil, Rex Tillerson, réputé proche du Kremlin, a été nommé chef de la Diplomatie. Pour la parité et la diversité, on repassera : quatre femmes sur treize nominations, un seul Noir, aucun Hispanique.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents