Estrosi soutient Israël

Il tente de justifier l’aide de 50 000 euros versée récemment à Israël en signe de soutien à Benyamin Netanyahou.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Christian Estrosi tente de justifier l’aide de 50 000 euros versée récemment à Israël en signe de soutien à Benyamin Netanyahou. Et ce juste après le vote d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU que le président de la région Paca juge « dangereuse » parce qu’elle « attaque la seule démocratie de la région » (sic). Le 23 décembre, l’ONU avait adopté une résolution enjoignant Israël de cesser « immédiatement » la colonisation des territoires palestiniens. Pour la première fois depuis 1980, les États-Unis n’avaient pas mis leur veto. « À quel titre un président de métropole et des élus vont-ils soutenir la politique étrangère d’un État condamné par l’ONU ? », s’est interrogé Xavier Garcia, premier secrétaire du PS dans les Alpes-Maritimes.


Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents